Twitter du Cercle

Hervé Morin

Version pour imprimerPDF version

"Pour une Europe puissante, ambitieuse, unie: une Europe fédérale"


7 février 2012

Hervé Morin, président du Nouveau Centre, est intervenu comme invité d'honneur dans le cadre des Rencontres du Cercle à l'ambassade de Pologne le 7 février 2012. Ces échanges autour de la présidentielle française, se sont déroulés devant l'ambassadeur de Pologne, son Excellence Son Exc. M. Tomasz Orłowski et en présence de grands acteurs économiques français, de personnalités politiques et de plusieurs ambassadeurs.


Hervé Morin est né le 17 août 1961 à Pont-Audemer (Eure). En 1993, il rejoint le ministère de la Défense, en tant que conseiller technique chargé des relations avec le Parlement, des affaires domaniales et des questions d'environnement au cabinet de François Léotard, ministre de la Défense. En 1995, il devient maire de la commune d'Epaignes (Eure) puis député le 29 novembre 1998, dans la 3ème circonscription de l’Eure, succédant à Ladislas Poniatowski. Il devient président du groupe de l’Union pour la démocratie française (UDF) à l'Assemblée nationale, jusqu’en 2007. Cette année-là, il obtient un troisième mandat de député de l'Eure. Du 18 mai 2007 au 14 novembre 2010, il participe au gouvernement de François Fillon en tant que ministre de la Défense.

Il préside le Nouveau Centre, parti qu’il a fondé dans la lignée de l’UDF au lendemain de l’élection présidentielle de 2007 car il était en désaccord avec la ligne politique définie par François Bayrou. Depuis 2011, il est co-président de l’Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale.

Hervé Morin milite pour la réunification de la Normandie, au sein de l'Association pour la Réunification de la Haute-Normandie et de la Basse-Normandie, qu’il préside depuis 1999.

Hervé Morin à l'ambassade de Pologne © Cercle des Européens 2012
Hervé Morin à l'ambassade de Pologne © Cercle des Européens 2012
Hervé Morin à l'ambassade de Pologne © Cercle des Européens 2012
Hervé Morin entouré de N. Lenoir et de T. Orlowski © Cercle des Européens 2012

Pour Hervé Morin, face aux puissances émergentes, l’Europe vit aujourd’hui une crise existentielle. Y répondre par un simple aménagement du traité de Lisbonne, ce ne serait pas comprendre le sens de l’histoire. Il appelle à la mise en place d'une "nouvelle Europe, une Europe puissante, ambitieuse, unie : une Europe fédérale".

Le président du Nouveau Centre déclarait: "L’Europe n’est pas un handicap, elle est notre atout. Elle est notre unique chance de peser dans un système mondial, pour proposer une nouvelle mondialisation, force de progrès économique, social, environnemental et démocratique. La France et l'Allemagne doivent initier ce mouvement indispensable et inéluctable. C'est pour cette raison que je souhaite que le premier déplacement international du prochain président de la République française soit un déplacement à Berlin. Le couple franco-allemand devra impulser la création d'une Europe fédérale qui ne rassemble pas forcément les 27 membres de l'Union, mais les seuls pays qui aient réellement la volonté et les moyens politiques de participer à cette nouvelle Europe."

Dans ce but, Hervé Morin propose trois axes: 

  • UNE EUROPE PLUS POLITIQUE, avec un Parlement européen élu à partir d'une liste commune à l'ensemble des pays de l'Union qui permette de dégager une vraie majorité politique issue des suffrages des citoyens européens.
  • UNE EUROPE PLUS SOCIALE, avec notamment l'instauration d'une préférence communautaire et une harmonisation sociale et fiscale.
  • UNE EUROPE PLUS FEDERALE, qui lui permette enfin d'avoir la force, la légitimité et la puissance nécessaire pour initier une autre forme de mondialisation.
     

Voir l'interview de l'ambassadeur de Pologne sur sa vision de la campagne présidentielle: cliquez ici

Voir l'interview de Hervé Morin pour le Cercle des Européens: cliquez ici

www.troisfourmis.com