Club Ministers of Europe - CME

Twitter du Cercle

Claude Bartolone

Version pour imprimerPDF version


30 octobre 2014

Claude Bartolone était l'invité exceptionnel du Cercle des Européens


Né à Tunis le 29 juillet 1951, de mère maltaise et de père italien, Claude Bartolone arrive en France à l’âge de 9 ans. Ses parents, avec leurs trois enfants, s’installent au Pré-Saint-Gervais en Seine-Saint-Denis. Scolarisé dans l’école de la République, il obtient une licence de mathématiques puis devient cadre dans l’industrie pharmaceutique.

Parallèlement, il adhère au parti socialiste au Pré-Saint-Gervais avant d’accéder à son premier mandat municipal en 1977. En 1981, il est élu député et devient l’un des benjamins de l’Assemblée nationale.

Fort de son ancrage local, il est réélu député et devient maire du Pré-Saint-Gervais en 1995. Trois ans plus tard, il est nommé Ministre délégué à la Ville au sein du gouvernement de Lionel Jospin.

En 2008, Claude Bartolone est élu Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il fait de l’éducation, de la mixité sociale et du développement économique ses grandes priorités.

Parlementaire aguerri, Claude Bartolone a assumé les fonctions de Vice-président de l’Assemblée nationale (du 02/04/1992 au 01/04/1993) puis de Président de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales (du 17/06/1997 au 01/04/1998).

Entre juin et décembre 2011, Claude Bartolone a présidé la commission d’enquête parlementaire sur les emprunts et produits à risque souscrits par les collectivités territoriales et les acteurs publics locaux, créée à l'unanimité de l'Assemblée nationale à son initiative. Son rapport a également été adopté à l'unanimité des membres de la commission d'enquête.

Le 30 octobre dernier, le Cercle des Européens, présidé par Noêlle Lenoir, recevait le Président de l'Assemblée nationale, Claude Bartoolone.

Le Président de l'Assemblée nationale a expliqué aux membres sa vision de l'Europe d'aujourd'hui mais surtout de demain estimant que nous sommes à un moment historique.

www.troisfourmis.com