Twitter du Cercle

Sommet européen pour contrer la crise de la dette

Version pour imprimerPDF version

26 octobre 2011

Les chefs d’État et de gouvernement européens ont annoncé une nouvelle aide à la Grèce et une décote de sa dette par les créanciers privés mercredi 26 octobre lors d'un sommet européen "de la dernière chance". Cette aide fait partie d’un ensemble pour sauver l’euro. Il y aura par conséquent une recapitalisation des banques ainsi qu'une forte augmentation des moyens du fonds de solidarité européenne (FESF) et la réforme de la gouvernance économique.


Angela Merkel et Nicolas Sarkozy © FlickR du Conseil européen

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont été les principaux acteurs du sommet européen du 26 octobre



Il a également été décidé que la zone euro se réunirait dans le cadre de semestre européen au cours desquels des orientations économiques et des politiques fiscales communes seront établies. Ce serait l’actuel président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, qui assurera la fonction.

Ces propositions ont poussé le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a proposé la création d'un poste de "commissaire de l'euro" qui prendrait la vice-présidence de l'exécutif européen. De son côté, Noëlle Lenoir remarque que c'est la thèse allemande qui a prévalu sur le FESF. En effet, la proposition française de transformer le fonds en établissement de crédit a été rejeté.

Voir la réaction de Noëlle Lenoir : cliquer ici

www.troisfourmis.com