Twitter du Cercle

Le Cavaliere tombe face aux marchés

Version pour imprimerPDF version

11 novembre 2011

Silvio Berlusconi, président du Conseil italien depuis 2008, vient de perdre sa majorité absolue à la Chambre des députés. Si le bilan 2010 de l'Etat italien a été voté, grâce à l'abstention d'une partie du centre-gauche, mais son allié, la Ligue du Nord, vient de le lâcher.


Silvio Berlusconi en discussion avec H. Van Rompuy (source: Conseil européen)

Silvio Berlusconi en discussion avec Herman Van Rompuy, une image d'archives désormais ?



C'est depuis début novembre que la botte italienne a été placée sous la surveillance du FMI. La situation du Cavaliere est alors devenue impossible à défendre. Les taux d'intérêts de la dette monumentale de l'Italie ont atteint plus de 6%. Déjà mis sous pression pour réduire le déficit public du pays par ses partenaires européens, Silvio Berlusconi n'a plus le soutien politique nécessaire. Cependant, l'alternative politique n'est pas claire en raison de l'incapacité de l'opposition italienne à trouver un leader. Mario Monti saura-t-il redresser l'Italie ?

www.troisfourmis.com