Twitter du Cercle

Son Exc. M. Carlos Bastarreche: "L'Espagne est très attachée à l'approfondissement de l'intégration économique en Europe"

Version pour imprimerPDF version

26 octobre 2011

L'ambassadeur d'Espagne, son Excellence Carlos Bastarreche, a répondu le 5 octobre, aux questions du Cercle des Européens. Occasion pour lui de nous parler de la crise de l'euro, des indignés et de l'avenir de l'Europe.


Après avoir occupé de 2002 à 2010 le poste de représentant permanent de son pays auprès de l'Union européenne, Carlos Bastarreche est actuellement ambassadeur d'Espagne en France depuis un an.


Interrogé sur la politique de rigueur menée par la gauche en Espagne, il souligne que "l'austérité n'a pas d'idéologie", comme le montre aussi l'adoption de la "règle d'or" contre les déficits publics par les deux grands partis de gouvernement, et qu'elle est "une nécessité" quand on a dépensé trop. Ce n'est pas une question d'idéologie, dit-il, mais "de logique et de rationalité économiques". M. Bastarreche estime que les manifestation des "indignés" expriment un "malaise", différent selon les pays, qui n'est pas seulement économique, mais qu'il juge "beaucoup plus profond", lié notamment au "vieillissement des institutions démocratiques".

 

L'ambassadeur note enfin que, si la réaction de l'Europe face à la crise a été "très lente", en partie parce que son système de prise de décision demande du temps, elle est toujours allée "dans la bonne direction", c'est-à-dire celle d'un "approfondissement de l'intégration économique", à laquelle l'Espagne demeure très attachée.

 

Interview réalisée grâce au concours de Thomas Ferenczi

Réalisation vidéo par Kossa Productions pour notre partenaire de Fenêtre sur l'Europe

www.troisfourmis.com