Twitter du Cercle

Hommage

Version pour imprimerPDF version

14 janvier 2015

Hommage aux victimes des attentats terroristes de janvier 2015



Vous vous en doutez, les vœux du Cercle des Européens sont en ce début d’année 2015 empreints de tristesse et d’émotion, mais pas de résignation. Nous sommes tous sous le choc des attentats terroristes qui ont secoué notre pays. Porteurs de haine, intoxiqués par une idéologie homicide se réclamant pourtant d’une religion, les tueurs on atteint des hommes et des femmes qui représentent ce qu’il y a de plus précieux dans notre pays : la liberté d’expression qui n’est pas séparable de la liberté de critique et de dérision, la laïcité incarnée par la diversité des religions et des pratiques, et l’ordre public sans lequel il n’y a pas de vie en collectivité possible, pas de respect de l’autre.

Ces tueurs dont la lâcheté a rivalisé avec la cruauté et l’inhumanité ont attenté à nos valeurs fondamentales. C’est ce que voulaient ceux qui les ont financés, armés, radicalisés et endoctrinés. Pour autant, ceux-ci ont lamentablement échoué. La mort de Frédéric Boisseau, Philippe Braham, Franck Brinsolaro, Jean Cabut, Elsa Cayat, Stéphane Charbonnier, Yohan Cohen, Clarissa Jean-Philippe, Yoav Hattab, Philippe Honoré, Bernard Maris, Ahmed Merabet, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, François-Michel Saada, Bernard Verlhac, Georges Wolinski, nous a tellement révoltés que le peuple français s’est levé, que la communauté musulmane de France s’est désolidarisée. Les 577 députés se sont aussi levés et ont chanté d’une seule et unique voix la Marseillaise dans l’hémicycle, ce qui est sans précédent. Ils se sont ensuite de nouveau levés à plusieurs reprises pour ovationner un Premier ministre, Manuel Valls, dont le discours restera dans les annales de l’histoire. (cliquez ici)

 

Charlie Hebdo, c’est nous. C’est le symbole de l’esprit voltairien et l’héritage des Lumières qui est européen et américain. C’est la clé de notre survie. C’est notre civilisation. Il faut l’enseigner à chaque enfant, dans chaque école de France et d’Europe. C’est une urgence absolue, tant l’ignorance peut être la source de tous les maux.

Les quatre millions de citoyens, de toutes conditions, de toutes nationalités (il n’y avait pas que des Français) descendus dans la rue, avec en tête du cortège des chefs d’Etat et de gouvernement d’un nombre inédit de pays, ce dimanche 11 janvier, ont envoyé le plus beau message qu’on puisse concevoir : celui de la liberté. Charb avait dit de façon prémonitoire préférer « mourir debout plutôt que vivre à genoux ». Charlie Hebdo n’a pas été suffisamment soutenu, c’est certain, par le public et bien des responsables politiques l’ont taxé d’imprudence... Aujourd’hui, nous devons être tous à la hauteur de ses propos qui, après son assassinat et celui de ses amis dessinateurs, de l’économiste Bernard Maris, d’un agent d’entretien ; d’une psychanaliste, des juifs venus faire leur course dans un magasin casher et des policiers qui sont tombés au champ d’honneur, sont terriblement poignants.

Charlie, policier et juif, tel est hic et nunc le Cercle des Européens.

Notre action en faveur d’une Europe fondée sur l’entente entre les peuples et sur la volonté de participer à un monde meilleur est encore renforcée par le drame que nous vivons, ici en France et dans le reste du monde. Cette volonté, qui est le socle de notre engagement, reste entière pour cette année 2015 qui, nous le savons déjà, ne sera pas comparable à celles qui l’ont précédée.

 

www.troisfourmis.com