Twitter du Cercle

Galileo et la politique spatiale européenne, interview de Noëlle Lenoir sur RFI

Version pour imprimerPDF version

11 avril 2011

Alors que la Commission a présenté le 4 avril sa nouvelle stratégie spatiale européenne, Noëlle Lenoir qui était l'invitée de l'émission "Allô Bruxelles" sur RFI, se félicite du récent soutien apporté par les Etats membres à l'achèvement du programme Galileo, sur lequel pesait d'importantes incertitudes. Ecouter le podcast



(03:39)

 
 
Après l’évaluation à mi-parcours des programmes de radionavigation par satellite Galileo et EGNOS en janvier 2011, le Conseil des Ministre a réaffirmé le 31 mars son soutien à l’achèvement de ces deux programmes tout en appelant à l’avenir à une plus grande maîtrise des coûts. Dans sa communication du 4 avril sur la nouvelle politique spatiale européenne, la Commission a rappelé la priorité donnée à Galileo et EGNOS pour accroître l’indépendance technologique européenne, stimuler l’innovation et la compétitivité européenne (cf communiqué de presse du 4 avril 2011).
Compte tenu des importantes difficultés rencontrées par Galileo et de l’opposition de certains Etats membres, Noëlle Lenoir estime que ces récents développements constituent une avancée majeure et permettent d’être enfin optimiste quant à la naissance du GPS européen, dont les enjeux sont cruciaux.
www.troisfourmis.com